Nous connaître

Histoire

Depuis plus de soixante ans, La Cimade a adaptAi?? son action aux enjeux de l'Ai??poque. Ai?? partir de la fin des annAi??es 70, La Cimade sai??i??implique de plus en plus en rAi??action aux projets de loi rAi??duisant les droits des immigrAi??s.

Les origines

Les annAi??es 30 et la seconde guerre mondiale

Dans les annAi??es 30, lai??i??Europe est en dAi??tresse. Lai??i??Ai??uvre perverse du nazisme atteint des sommets. La pensAi??e protestante, en France comme en Allemagne, nai??i??est pas inactive devant les prAi??mices de la tragAi??die.

Roland de Pury, pasteur Ai?? Lyon, analyse en juillet 1933 dans la revue Foi et Vie Ai?? la crise de lai??i??Ai??glise allemande et la rAi??volution nationale-socialiste. Ai??

Les synodes protestants de Barmen (prA?s de Wuppertal), en 1934, poussent un cri de dAi??tresse et sai??i??Ai??lA?vent contre une prAi??dication de lai??i??Ai??glise aux ordres de lai??i??Ai??tat et contre la mise au pas du protestantisme allemand avec le slogan Ai?? un peuple, un empire, un chef. Ai??

le pasteur Martin NiemAi??llerMartin NiemAi??ller, Ai?? lai??i??origine de lai??i??Ai??glise confessante en Allemagne, Ai??crivait en 1935 : Ai?? Lorsquai??i??ils ont arrA?tAi?? les communistes, je nai??i??ai pas Ai??levAi?? la voix ; lorsquai??i??ils ont internAi?? les juifs, jai??i??ai gardAi?? le silence ; lorsquai??i??ils sai??i??en sont pris aux sociaux-dAi??mocrates, je me suis tu ai??i?? Lorsquai??i??ils sont venus me prendre, il nai??i??y avait plus personne pour me dAi??fendre. Ai?? Il est mis Ai?? la retraite par le pouvoir et milite ensuite en faveur de la paix.

Dietrich BonhAi??ffer, pasteur et thAi??ologien protestant, lutte dA?s 1933 contre Ai?? la clause aryenne Ai?? qui exclut de la communautAi?? ecclAi??siale les ChrAi??tiens dai??i??origine juive. Il est exAi??cutAi?? par les nazis en 1943. Sa thAi??ologie est centrAi??e sur le rA?le du ChrAi??tien dans un monde sAi??cularisAi??.

Le pasteur Marc BAi??gner, PrAi??sident de la FAi??dAi??ration protestante depuis 1929, axe ses confAi??rences de CarA?me en 1939 sur le thA?me Ai?? Lai??i??Ai??vangile et le racisme. Ai?? Il prit la dAi??fense des juifs auprA?s du gouvernement de Vichy : PAi??tain, Darlan, Lavalai??i?? Il fut coprAi??sident du Conseil Ai??cumAi??nique des Ai??glises.le Professeur Karl Barth

Le pasteur Pierre Maury, PrAi??sident de la Ai?? FAi??dAi?? Ai?? (FAi??dAi??ration FranAi??aise des Associations ChrAi??tiennes dai??i??Ai??tudiants), Ai??crivit : Ai?? Si les jours viennent oA? les exigences de lai??i??Ai??tat franAi??ais sont inacceptables, souvenez-vous quai??i??il vaut mieux obAi??ir Ai?? Dieu quai??i??aux hommes. Ai??

En juillet 1939, se tient la ConfAi??rence mondiale de la jeunesse chrAi??tienne Ai?? Amsterdam. De nombreuses rencontres Ai??cumAi??niques, internationales, ouvertes sur les questions sociales, suivent. Les jeunes chrAi??tiens protestants sont nourris par le dAi??bat intellectuel et le partage des idAi??es avec le mot dai??i??ordre de Karl Barth Ai?? La journAi??e doit commencer avec une Bible dans une main et le journal dans lai??i??autre. Ai??

avisdevacuationNKarl Barth Ai??crit en dAi??cembre 1939 une Lettre aux protestants de France : Ai?? Si JAi??sus soutient, console et encourage son Ai??glise, cai??i??est pour quai??i??elle soit son tAi??moin. Cai??i??est prAi??cisAi??ment en vue de ce tAi??moignage que la grA?ce lui est faite de voir. Elle ne saurait donc se contenter dai??i??observer les Ai??vA?nements de faAi??on passive, bouche bAi??e. Si la communautAi?? chrAi??tienne gardait le silence et si elle observait le cours des Ai??vA?nements en simple spectatrice, elle perdrait sa raison dai??i??A?tre. Ai??

Septembre 1939 voit lai??i??invasion de la Pologne et lai??i??entrAi??e de la France dans la guerre. Suzanne de Dietrich, SecrAi??taire gAi??nAi??rale de la FUACE (FAi??dAi??ration Universelle des Associations ChrAi??tiennes dai??i??Ai??tudiants) prAi??senta un rapport sur ce que vivaient les alsaciens lorrains Ai??vacuAi??s dans les dAi??partements du centre et du sud de la France. Elle sai??i??adressa au ComitAi?? Inter-Mouvements de jeunesse (le CIM), rAi??unissant Ai??claireurs Unionistes, Unions ChrAi??tiennes de Jeunes Gens et de Jeunes Filles et FAi??dAi??, en vue de Ai?? tAi??moigner de lai??i??amour du Christ. Ai??

Le 18 octobre 1939, Ai?? BiA?vres, les dirigeants du CIM, crAi??ent la CIMADE (ComitAi?? Inter-Mouvements AuprA?s Des Ai??vacuAi??s) pour venir en aide, notamment, aux populations Ai??vacuAi??es dai??i??Alsace et de Lorraine, au nombre de 200.000 environ. Des Ai??quipes sont constituAi??es (dai??i??oA? le terme dai??i??Ai??quipiers encore en usage aujourdai??i??hui) qui accomplissent un travail Ai?? la fois dai??i??Ai??vangAi??lisation et social auprA?s des Ai??vacuAi??s alsaciens. Madeleine Barot, appelAi??e et soutenue par Marc BAi??gner, est SecrAi??taire gAi??nAi??rale de la Cimade, pendant toute la durAi??e de la guerre et au-delAi??, Violette Mouchon (Commissaire nationale EU) Ai??tant prAi??sidente.

La Cimade entre dans les camps puis organise une rAi??sistance

Le rAi??gime nazi dAi??veloppe le systA?me de lai??i??internement administratif des juifs et des ennemis du rAi??gime. Plus de 40 000 internAi??s (juifs Ai??trangers notamment et rAi??fugiAi??s politiques opposants au rAi??gime nazi) sont recensAi??s dans les camps dai??i??internement et centres dai??i??accueil du MinistA?re du travail dA?s 1940 : Gurs, Agde, ArgelA?s, Rivesaltes, Aix, Brensai??i?? . La Cimade entra dans les camps. Elle sai??i??y occupait des problA?mes matAi??riels comme des besoins psychologiques et spirituels. Dans les camps, Ai??lai??i??activitAi?? culturelle et cultuelle surgissait comme une protestation de vie. Ai??

Madeleine Barot, secrAi??taire gAi??nAi??rale de La CimadeEn novembre 1942, les forces allemandes franchissent la ligne de dAi??marcation. Le ComitAi?? de La Cimade ne peut plus se rAi??unir. La Cimade passe alors dai??i??une prAi??sence de solidaritAi?? Ai?? la rAi??sistance. Elle camoufle des gens, aide Ai?? traverser des frontiA?res et constitue des Ai??tats civils et des faux papiers. Un petit secrAi??tariat est organisAi?? 47 rue de Clichy. Madeleine Barot, Ai??nergique, organisatrice, crAi??e un rAi??seau de partenaires (Quakers, Croix-Rouge, ai??i??) avec lequel elle nAi??gocie la crAi??ation de centres dai??i??accueil de la Cimade pour sortir des internAi??s des camps et les sauver de la mort : Le Coteau fleuriAi?? au Chambon-sur-Lignon (avec les pasteurs TrocmAi??, Theiss), le foyer Marie Durand Ai?? Marseille, le foyer YMCA de Toulouse, et dai??i??autres encore dans le Tarn ou prA?s de Tarascon. Suzanne de Dietrich et le pasteur Visserai??i??t Hooft (SecrAi??taire gAi??nAi??ral du CAi??) organisent des rencontres et La Cimade apporte son tAi??moignage de rAi??alitAi??s occultAi??es et difficiles Ai?? apprAi??hender. Cela conduit aux thA?ses du groupe de Pomeyrol en 1942, traitant notamment, des rapports de lai??i??Ai??glise et de lai??i??Ai??tat, du respect des libertAi??s individuelles, de lai??i??antisAi??mitisme.Ai?? Ai??Ai?? Tout en acceptant les consAi??quences matAi??rielles de la dAi??faite, lai??i??Ai??glise considA?re comme une nAi??cessitAi?? spirituelle la rAi??sistance Ai?? toute influence totalitaire et idolA?tre. Ai??

En juillet 1942 a lieu la rafle du vAi??lodrome dai??i??hiver. Il faut faire du chiffre ! La Cimade organise des Ai??vasions vers la Suisse, en relation avec le Conseil Ai??cumAi??nique des Ai??glises en crAi??ation Ai?? GenA?ve.

En novembre 1942, La Cimade installe son siA?ge Ai?? Valence.

De nombreux villages alsaciens, presque entiA?rement protestants, sont accusAi??s dai??i??A?tre pro-allemands. Cai??i??est le cas dai??i??Oberhoffen oA? quatre baraques sont installAi??es pour loger des familles et les Ai??quipiers Cimade.

Ai??Ai??Ce nai??i??est pas la charitAi?? que nous avons exercAi??e pendant la guerre, du moins pas seulement ; nous avons voulu exprimer notre solidaritAi?? avec les victimes.Ai??Ai?? (Madeleine Barot).

Des annAi??es 50 Ai?? 80, l’accueil des immigrAi??s

InstallAi??s dA?s la fin des annAi??es 50 au cAi??ur des quartiers populaires des grandes villes, les Ai??quipes de La Cimade proposent un accueil et des actions pour rAi??pondre aux besoins des immigrAi??s qui arrivent en nombre: parler et Ai??crire le franAi??ais, mais aussi disposer de possibilitAi??s de loisirs et d’activitAi??s qui favorisent une meilleures insertion dans la sociAi??tAi?? d’accueil.

Les processus de dAi??colonisation ont eu un impact sur le missions que se donne La Cimade. Celle-ci s’engage politiquement, travaille aux cA?tAi??s de ceux qui Ai??difient les jeunes nations, mais vient aussi en aide Ai?? ceux qui en font les frais, aux laissAi??s pour compte de l’histoire…Cette faAi??on d’A?tre “des deux cotAi??s” marque, aujourd’hui encore, l’esprit du mouvement.

Ai?? la fin des annAi??es 60, le nombre de rAi??fugiAi??s augmente dans le monde. Alors que le contexte Ai??conomique est plutA?t favorable en Europe, les pays signataires de la Convention de GenA?ve se dAi??cident Ai?? Ai??largir le droit d’asile aux non-europAi??ens. En France, les associations s’organisent pour accueillir cet afflux de rAi??fugiAi??s politiques.

Dans les annAi??es 60 Ai?? 80 la Cimade lance des partenariats dans des projets de coopAi??ration et de dAi??veloppement qui font Ai??voluer ses actions et ses rAi??flexions.. Dispensaire et centre ophtalmologique Ai?? Dakar, projets agricoles, mAi??dicaux, de formation, en Palestine, en HaA?ti, au Mali, en AmAi??rique latine..

L’aprA?s 80

L’accueil de migrants et des rAi??fugiAi??s interpelle La Cimade sur les rapports Nord-Sud. cette prise de conscience la rend solidaire des mouvements de libAi??ration dans les dictatures du tiers-monde et elle apporte son soutien Ai?? ceux qui dAi??fendent les droits de l’homme et le justice sociale.

Les permanences juridiques alimentent le quotidien de la solidaritAi??. C’est par ces interventions concrA?tes pour l”Ai??galitAi?? des droits que s’exprime l’engagement des bAi??nAi??voles. cette prAi??sence aux cA?tAi??s des migrants et des rAi??fugiAi??s permet aussi Ai?? La Cimade de repAi??rer les injustices, d’en tAi??moigner et de mobiliser l’opinion publique.

Nombreux dans les prisons, les Ai??trangers y connaissent plus de difficultAi??s Ai?? exercer leurs droits: des bAi??nAi??voles assurent une prAi??sence dans de nombreux Ai??tablissement pAi??nitentiaires. dans les lieux de rAi??tentions administratives, La Cimade apporte une expertise juridique, une Ai??coute, un soutien. Ces missions permettent Ai??galement de tAi??moigner de ce qui se passe dans les lieux d’enfermement.

Dans les annAi??es 2000, le contrA?le des frontiA?res est devenu le mot d’ordre de l’Union europAi??enne. elle pousse les pays de dAi??part et de transit Ai?? endosser un rA?le de grade-frontiA?re. Des acteurs de la sociAi??tAi?? civile de ces pays tampons, avec La Cimade, cherchent Ai?? dAi??fendre les droits des migrants et des rAi??fugiAi??s aux portes de l’Europe.

Aujourd’hui,Ai?? plus de 70 ans dai??i??engagement aux cA?tAi??s des Ai??trangers

Les 70 ans de la CimadeLa Cimade a Ai??tAi?? fondAi??e en 1939 au sein des mouvements de jeunesse protestants. De sa mission initiale auprA?s des “Ai??vacuAi??s” de l’Alsace-Lorraine fuyant l’avancAi??e nazie, elle a conservAi?? son nom (dont la signification dai??i??origine est “ComitAi?? Inter-Mouvements AuprA?s Des Ai??vacuAi??s”), mais aussi un lien avec le monde protestant et surtout une fidAi??litAi?? aux valeurs et aux engagements de ses fondateurs.
Depuis plus de soixante ans, La Cimade a adaptAi?? son action aux enjeux de l’Ai??poque. Elle s’est engagAi??e auprA?s des juifs menacAi??s, a Ai??uvrAi?? ensuite pour la rAi??conciliation franco-allemande, s’est impliquAi??e auprA?s des peuples du Sud en lutte pour l’indAi??pendance et la dAi??colonisation.

Ai?? partir de la fin des annAi??es 70, La Cimade sai??i??implique de plus en plus en rAi??action aux projets de loi rAi??duisant les droits des immigrAi??s. La grA?ve de la faim en 1981 et la marche pour lai??i??Ai??galitAi?? et contre le racisme renforcent le positionnement politique de lai??i??association. FidA?le Ai?? ses principes, La Cimade entre dans les centres de rAi??tention en 1984, pour y venir en aide aux Ai??trangers reconduits. Tout au long de son histoire, la Cimade est restAi??e un mouvement engagAi?? sans se satisfaire dai??i??une simple posture caritative.

Cette histoire dont le sens et l’exemple fondent nos engagements actuels, un groupe de bAi??nAi??voles a choisi de la prAi??server, et de la mettre Ai?? disposition de ceux -membres de La Cimade, organismes partenaires, historiens- qui souhaitent y accAi??der dans le cadre de recherches prAi??cises ou par simple curiositAi??.

Pour en savoir plus, tAi??lAi??chargez le livret 1939-2009 , une histoire de la Cimade

À découvrir aussi
Les missions de la Cimade